01/12/2006

REVIEW ALBUM /// Arthur Russell "Springfield" (Audika Records-2006)

russell_eight_thumbJe m'attendais à une oeuvre plus country folk mais il n'en est rien du tout.  Pas grave, l'effet reste saisissant comme à chaque fois !  Cette 4ème réédition des travaux d'Arthur Russell par Audika Records vaut son pesant d'or, même si elle est à ranger à côté de "Calling Out Of Context", offrant ainsi une exploration plus profonde de tout son talent de producteur d'hybridations discoïdales.  7 morceaux, 39 minutes, envol stratosphérique assuré.  En ouverture, "Springfield" ou l'une des dernières compositions d'A.R.  Quatre heures de bandes enregistrées non- abouties (Arthur était un angoissé perfectionniste) aux effets dub saisissants, enrobant sa voix de velour.  DFA se prête ensuite à un remix sans dénaturer l'oeuvre originale ; une petite programmation drum ici, un petit écho par là : magique.

Les morceaux suivants sont issus de l'album "Corn" (1985) jamais sorti auparavant.  "See My Brother, He's Jumping Out (Let's Go Swimming # 1) constitue la première version originale du tubesque "Let's Go Swimming" qui sortira un an après et que vous retrouvez sur le "World Of Arthur Russell" sorti chez Soul Jazz Records.  Survient l'instrumental "Corn#3" et ses riffs saturés au violoncelle sur fond de ruissellements d'eau, tandis que "Hiding Your Present From You" témoigne des futures explorations à survenir sur "World Of Echo".  L'album se clôture sur "You Have Did The Right Thing When You Put That Skylight In" où ses riffs de violoncelle frôlent le meilleur heavy metal.  Bref, bref, un tout grand cru à s'affoner prestement.

Autres parlottes sur Arthur Russell : ICI  et LA.

16:02 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.