01/06/2008

ALBUM REVIEW /// Scientists "Blood Red River" (Citadel Rec.-Reissue 2007)

blood_red_river_cover

 Le blog de Panik Room revêt des allures quelque peu fantasmagoriques depuis ces derniers mois et commence à sérieusement sentir la poussière de fond de tiroir me direz-vous !!!!
La faute à personne puisque l'équipe des Roomers est à ce jour dispersée entre Bruxelles, Gand et Perth en Australie..... Si, si dis !!!
Pas question cependant de laisser périr notre/votre plateforme digitale.  Réouverture donc de la rubrique "Album Review" et par la même occasion d'une première chronique "made in Australia" avec un opus de rock magistral, un secret australien bien gardé : The Scientists.  Formation obscure du début des années 80, le quatuor constitue un pur produit australien qui sent bon l'huile de vidange et dont on commence seulement à mesurer l'influence.  Car les Scientists c'est un peu comme ces poids lourd australiens de 90 mètres de long à quatre remorques qui vous soulèvent des nuages de poussière rouge et vous exterminent une miriades kangourous à la seconde.  Une tempête de Rock primal aux influences blues qui vous foudroient les tympans.  Pas étonnant donc de lire Thurston Moore déclarer à leur égard : "The Scientists proved to me that Rock'n'Roll could be played by gentlemen in fine silk shirts half unbuttoned and still be dirty, cool and real".
Encore moins surprenant de lire que les quatre gaillards (Brett Rixon-drums; Boris Sujdovic-bass; Tony Thewlis-guitar;Kim Salmon-vocal&guitar) déclarent d'eux-même sans ironie et avec une conviction absolue : "The path to riotness was the path to righteousness and we were on it.  We didn't just believe, we knew that we would be misunderstood first, worshipped and adored later".

Composé entre 82 et 84 "Blood Red River" est une odysée 100 pourcent Rock'n'Roll qui ramène le genre à son essence la plus crade.  Riffs de guitare carrés charcutés de larsens, lignes de basse se suffisant à deux notes et batterie métronimique à souhait.  Mélangez le tout et vous obtenez la bande son idéale du prochain Razorbak.  Les lyrics et la voix de Salmon soulignent encore davantage l'esthétique noire du groupe : "Swampland", "When Fate deals its mortal blow", "Murdress in a purple dress".....  Scientists est-il le meilleur groupe de l'histoire du rock tel que K. Salmon le dit dans les notes de pochettes ? A vous d'en juger mais saluons l'attitude tout de même!

Citadel Records s'évertue de perdurer l'histoire et vient de rééditer leur deuxième album "The Human Jukebox 84-86".  Affaire à suivre très bientôt. (Zi.)

10:02 Écrit par dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.